Une classe de l’école Cœur-Vaillant-Campanile envoie des messages de soutien à des élèves français.

17 novembre 2015

enfants

Dès le retour en classe hier, des élèves de la classe de madame Catherine Lapointe posaient des questions sur ce qui s’est déroulé en France. L’enseignante n’a pas abordé cela sous l’angle du conflit géopolitique. Par expérience, madame Lapointe sait que les enfants peuvent vite se faire des images disproportionnées ou en distorsion par rapport à la situation réelle qui est difficile à comprendre même pour les adultes. Pour éviter que la peur ou même des informations erronées fassent boule de neige, l’enseignante a permis aux enfants de s’exprimer étant donné qu’elle observait que c’était un besoin pour eux. Ensuite, elle a rétabli les faits dans un langage à leur portée qu’elle qualifiait de rassurant. Elle n’a pas montré d’images des événements ni lu des nouvelles. Ils ont simplement parlé de leurs sentiments et fait ensuite des dessins qui se sont retrouvés dans un montage vidéo.

La classe de madame Lapointe collabore présentement avec plusieurs classes françaises. Ce sont les enfants qui ont proposé de leur envoyer un mot d’encouragement. Dans ce message ils se sont concentrés sur des moyens concrets et positifs sans toutefois faire des liens directs avec l’actualité. Dans ce montage, les enfants ont simplement envoyé de façon symbolique des rires, de l’espoir par bateau en plus de travailler des notions de géographie. Une façon originale de parler des attentats.

 

Voir message vidéo