Nouveau projet de loi sur les commissions scolaires : Réaction du président de la CSDD, monsieur Alain Fortier

10 décembre 2015

Réagissant au Projet de loi modifiant l’organisation et la gouvernance des commissions scolaires, le président de la Commission scolaire des Découvreurs, monsieur Alain Fortier a tenu à «dénoncer l’orientation proposée par le ministre de l’Éducation, monsieur François Blais, en précisant qu’il s’agit d’une perte importante pour les citoyens et les parents. En centralisant ainsi les pouvoirs, ce sont les parents qui verront leurs pouvoirs locaux s’amenuiser de façon marquée». À l’instar de ses collègues de plusieurs commissions scolaires, monsieur Fortier souhaite que les commissions parlementaires prévues à cet effet puissent permettre d’exposer leurs points de vue. Se disant préoccupé et déçu, le président de la Commission scolaire réaffirme que « ce geste constitue un affront à la démocratie. Ce qui a de plus inquiétant dans ce projet de loi, c’est que ce qui était défendu avant par la loi quant à l’élection des membres du conseil des commissaires pour éviter les conflits d’intérêt, sera maintenant encouragé. Une situation inacceptable qui constitue un recul pour la démocratie scolaire. Les commissions scolaires n’ont pas besoin de ce changement de structure pour être plus efficaces et reconnaître l’importance de ce qui se vit dans les écoles. Les commissaires qui ont été élus sont neutres et représentent toute la population. Vous semblez l’oublier monsieur le ministre» ! « Le rôle des commissaires est d’assurer une équité et une accessibilité des services. Comment pensez-vous qu’un conseil d’administration, avec des personnes qui défendront les intérêts de leurs membres, vont pouvoir remplir ce mandat ? Que le ministre cesse de faire la sourde oreille et nous écoute » a conclu monsieur Fortier.