L’école secondaire De Rochebelle reçoit le prix du ruban mauve 2016 de la Fondation Jasmin Roy.

16 mai 2016

jasmin 1jasmin 2

La Fondation Jasmin Roy poursuit ses actions pour contrer l’intimidation, la discrimination et la violence dans les établissements d’enseignement du Québec. « Il est important pour nous de souligner les initiatives scolaires positives qui permettent de faire des écoles des milieux sains, sécuritaires et bienveillants pour tous les élèves »,  affirme Jasmin Roy, président de la Fondation.

En cette Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, la Fondation Jasmin Roy, en partenariat avec le Groupe Banque TD, est fière de remettre le prix du Ruban mauve de lutte contre l’homophobie à l’école secondaire De Rochebelle. Ce prix est accompagné d’une bourse de 2 500 $, en reconnaissance au travail effectué par l’équipe de cet établissement pour l’ensemble de ses réalisations et de ses interventions permettant de contrer l’homophobie. Il s’agit d’ailleurs du sixième prix remis par la Fondation pour la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire.

Présent lors la remise du Ruban mauve, le ministre l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille, ministre responsable de la région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine et député de Jean-Talon a profité de l’occasion pour féliciter l’école De Rochebelle pour ses initiatives en plus de rappeler l’importance d’avoir des milieux scolaires exempts d’intimidation, de discrimination et de violence.

 Dans la dernière année, l’équipe de l’école secondaire De Rochebelle a mis en place une multitude d’initiatives pour contrer l’homophobie, la violence et l’intimidation dans son milieu, dont la création d’un blogue visant la sensibilisation aux réalités LGBT, la diffusion de capsules mensuelles présentant des réalités LGBT projetées sur les télévisions de l’école, des articles mensuels présentant des réalités LGBT dans le journal de l’école ainsi que la préparation d’une semaine de lutte contre l’homophobie, du 16 au 19 mai. Les projets ont été entièrement gérés par le Comité Alliés de l’école secondaire de Rochebelle.