Entête - École secondaire Site de l'école primaire des Coeurs-Vaillants

Conseil d’établissement

Comme toutes les écoles du Québec, notre école est dotée d’un conseil d’établissement (CE), composé de parents et de membres du personnel de l’école élus en assemblée. C’est au cours de l’assemblée annuelle des parents que les parents élisent ceux qui composeront le CE. La direction d’école assiste également aux réunions du CE.

Le CE est appelé tout au long de l’année à se prononcer et à prendre des décisions sur des enjeux importants pour l’école et pour la Commission Scolaire, tels que: le projet éducatif de l’école, le plan de réussite des élèves, le temps alloué aux matières, le budget annuel, les frais exigés aux parents, les activités éducatives, etc.

Les réunions du CE se tiennent environ une fois par mois et sont publiques. Vous êtes invités à y participer et à soumettre aux membres vos questions ou commentaires sur la vie de l’école.

Membres du CE 2017-2018
 
Mme Natalie Blais, directrice de l’École des Cœurs-Vaillants
Mme Julie Charest, représentante du personnel enseignant (CV)
Mme Caroline Côté, représentante du personnel enseignant (CVC)
M. Samuel Déry, représentant du service de garde (CV)
Mme Amélie Desbiens-Michaud, représentante des parents (CV) et trésorière
Mme Michèle Gagnon, représentante du personnel enseignant (CV)
M. Éric Garon, représentant des parents (CVC)
Mme Valérie Gauthier, directrice adjointe de l’école Cœur-Vaillant-Campanile et secrétaire
Mme Élaine Lajoie, représentante des parents (CVC) et présidente
Mme Maryse Lambert, représentante du personnel de soutien (CVC)
Mme  Marie-Pierre Martin, représentante du personnel enseignant (CV)
Mme Diane Montour, représentante des parents (CVC)
Mme Marie-Christine Nolet, représentante des parents (CVC) et représentante au comité de parents
Mme Sandra St-Onge, représentante du personnel enseignant (CVC)
Mme Annick de Warren, représentante du personnel enseignant (CV)
M. Luis Castonguay, représentant des parents (CVC) et vice-président
M. Mohammed Sangare, représentant des parents (CV)
Mme Marie-Ève Jalbert, représentante des parents (CV)
M. Denis Royer, représentant des parents (CV)
Mme Jessica Gardner, représentante du personnel professionnel (CV)
 
Invités :
M. Gaston Dionne, commissaire
Mme Marie-Josée Truchon, commissaire
 

Documents utiles

 

Procès-verbaux 2017-2018

Désinstitutionnalisation de l’École des Cœurs-Vaillants

 

Historique

En juillet 1998, les écoles Notre-Dame-du-Sacré-Cœur et Bonne-Entente se voyaient institutionnalisées pour des raisons économiques et en raison du faible taux d’inscription causé par la décroissance démographique. En effet, à cette époque, l’école Bonne-Entente était fragile : à peine une centaine d’élèves y étaient inscrits. Pour éviter la fermeture de cet établissement, la Commission scolaire des Découvreurs (CSDD) a décidé de former, avec ces deux écoles, une seule institution comprenant deux pavillons. Cette école a pris un nouveau nom : l’École des Cœurs-Vaillants. Les deux pavillons prirent les noms de Cœur-Vaillant et de Cœur-Vaillant-Campanile.

 

Situation actuelle

Près de vingt ans plus tard, avec un taux de croissance constant depuis 2012, les deux écoles sont aujourd’hui pratiquement à leur capacité maximale d’accueil.

Le bilan migratoire élevé et le portrait immobilier des deux quartiers font en sorte que la situation de 1998 a peu de chances de se reproduire dans l’un ou l’autre des établissements. D’après les prévisions ministérielles, la croissance de la clientèle se stabilisera au cours des prochaines années.

Tous les éléments semblent donc réunis afin que les deux pavillons se désinstitutionnalisent et constituent des écoles à part entière.

 

Information et réflexion

La CSDD a analysé en profondeur la proposition de changement. Tous les aspects qui pourraient causer un changement d’envergure ou causer préjudice à qui que ce soit ont fait l’objet de discussions au cours des deux dernières années.

Les différentes parties prenantes ont été mises au courant de la proposition de désinstitutionnalisation de la commission scolaire. La direction a informé tous les corps d’emploi des deux pavillons. Le conseil d’établissement (CE), composé de représentants du personnel et des parents des deux écoles, a longuement discuté de ce projet lors des rencontres du 23 octobre, du 21 novembre et du 19 décembre 2017. Deux représentants de la CSDD ont d’ailleurs assisté à la rencontre du 19 décembre afin d’expliquer la situation aux membres du CE et de répondre en personne à leurs questions.

L’éventuelle désinstitutionnalisation a suscité de nombreuses questions et une certaine insécurité. Cela nous a permis de dresser un portrait complet de la situation afin de prendre une décision éclairée. À terme, personne n’a évoqué d’élément négatif à l’idée de ce projet. Le CE est donc d’accord avec la proposition de désinstitutionnalisation.

 

Conséquences

Changements à prévoir

Le projet éducatif en vigueur s’applique aux deux établissements, et ce, même si les deux écoles n’ont pas la même réalité : leur clientèle est différente et les besoins des élèves sont différents. S’il y a désinstitutionnalisation, chaque établissement devra préparer son propre projet éducatif, qui lui permettrait de mettre en valeur ses caractéristiques propres.

L’école Cœur-Vaillant-Campanile est actuellement gérée par une directrice adjointe, qui relève de la directrice de l’École des Cœurs-Vaillants. On ne peut prévoir qui serait à la direction de cette école en 2018; cette décision revient à la direction générale de la CSDD.

Actuellement, les deux écoles ont un seul conseil d’établissement. À la suite de la désinstitutionnalisation, chaque établissement disposera de son propre conseil d’établissement. Les représentants des parents seront élus à des assemblées générales distinctes.

La désinstitutionnalisation amènerait nécessairement un changement de nom de l’un des deux pavillons.

 

Statu quo

De nombreux éléments ne changeraient pas au lendemain d’une désinstitutionnalisation.

Tant la direction de l’école que les représentants de la CSDD soutiennent qu’il n’y a aucun avantage ou désavantage financier pour l’une ou l’autre des écoles.

Tous les éléments qui sont actuellement gérés par chacun des pavillons ou par la CSDD ne subiraient aucun changement. C’est le cas de la grille-matières, des comités de participation, de l’affectation des enseignants et du personnel non enseignant, de l’horaire de l’école, de l’aire de desserte, du transport scolaire, des services aux élèves ainsi que du service de garde.

Les ressources financières seraient séparées par école et gérées par la direction de chaque école, comme c’est le cas actuellement. En effet, les sommes sont allouées selon le nombre d’enfants inscrits à chaque pavillon. De même, les frais chargés aux parents sont administrés séparément et aucune somme ne se déplace d’un établissement à l’autre. Les taux de défavorisation des deux écoles diffèrent (8 à Cœur-Vaillant et 6 à Campanile), mais ils ne donnent droit à aucune somme supplémentaire, puisque les budgets particuliers pour milieux défavorisés sont réservés aux écoles ayant un taux de 10. Le taux de scolarisation des parents, qui est le même pour les deux écoles (qui est de 1, ce qui est particulièrement élevé), ne permet pas de recevoir de sommes additionnelles du ministère.

La fondation des Cœurs-Vaillants pourrait continuer de représenter les deux écoles, et même d’autres, éventuellement. Elle serait administrée par un conseil distinct.

Le service de traiteur pourrait être maintenu à Campanile, si c’est le souhait de la direction. Il est d’ailleurs déjà offert à une autre école de la CSDD.

 

Rôle du conseil d’établissement

Le conseil d’établissement de l’école des Cœurs-Vaillants doit donner son avis sur un document en consultation qui propose la désinstitutionnalisation des deux écoles d’ici le 17 janvier 2018. Le CE peut formuler des commentaires ou proposer des modifications à ce document, mais la décision ne lui revient pas. C’est le conseil des commissaires qui approuve ce document et qui décide des suites à donner en fonction des propositions de la CSDD. Cette décision sera prise le 20 février 2018.

 

Questions et commentaires

Le conseil d’établissement tenait à informer l’ensemble des parents de la proposition de désinstitutionnalisation et des changements qu’elle risque de provoquer. C’est l’objectif de ce document. Toute personne désirant poser des questions ou faire part de ses commentaires sur ce projet est invitée à communiquer avec la directrice de l’École des Cœurs-Vaillants, madame Natalie Blais, qui transférera l’information à la présidente du conseil d’établissement, madame Élaine Lajoie.