Entête - École secondaire Collège des compagnons

Travaux dans le boisé

18 février 2020

Nous désirons vous informer que des travaux forestiers reliés au plan d’action contre l’agrile du frêne auront lieu dans le boisé adjacent à l’école (Boisé des Compagnons-de-Cartier) à partir du 24 février, et ce, jusqu’au 3 avril environ. La Commission de la Capitale-Nationale du Québec, qui est propriétaire du boisé, réalisera ces travaux par l’entremise de son mandataire, soit la Ville de Québec. Votre collaboration et celle de vos enfants sont attendues afin que ceux-ci évitent de circuler dans les zones d’abattage, de chargement ou de transport des bois. Une signalisation sera disposée sur place et permettra de comprendre les contraintes à respecter pour l’accès au Boisé. Les enseignants ainsi que tous les employés seront également au courant de la procédure pour éviter tout accident potentiel.

Le plan d’action a comme but premier d’assurer la sécurité immédiate et future du public par une gestion proactive des frênes qui deviendront inévitablement une menace à court ou moyen terme à la suite de leur mortalité rapide. À la suite des interventions de l’hiver, une attention particulière sera aussi accordée au reboisement des zones où l’absence de régénération naturelle a été constatée lors des inventaires sur le terrain.

L’agrile du frêne est une espèce envahissante d’insecte qui a été introduite accidentellement en Amérique du Nord. Les larves d’agrile se nourrissent sous l’écorce des arbres et endommagent le système de circulation de sève de toutes les essences de frênes, ce qui conduit au dépérissement et à la mort de l’arbre. La présence de l’insecte et la progression rapide de sa population ont été confirmées par le suivi en continu réalisé par la Ville dans le secteur du Boisé. Depuis son introduction, il a causé des dégâts économiques et écologiques considérables. En effet, le frêne occupe une place importante dans les paysages urbains et ruraux. On trouve le frêne couramment le long des rues et dans les boisés. Malheureusement, la vélocité de l’insecte et sa capacité de reproduction amènent une mortalité quasi totale des frênes dans un horizon d’environ quinze (15) ans à partir de son introduction.

Merci de votre précieuse collaboration

 

Share Button